Orientation

Intervention d’Anthony Roy (ancien élève) -styliste- dans le cadre de l’Orientation

WOLFF Elisa
3°A
Mardi 13 février 2018,

Compte-rendu Intervention d’Anthony Roy

Le Jeudi 8 février 2018, nous avons eu la chance, les troisièmes et quatrièmes, de participer à l’intervention d’Anthony ROY. Il nous a présenté son métier et son parcours mais aussi celui de son frère. Tout cela en s’appuyant sur un diaporama et vidéos illustrant ses paroles.
Celle-ci a eu lieu en salle d’étude de 13h30 à 15h. Cela a été deux heures d’échange et d’écoute attentive de la part de nous tous.

Anthony Roy est styliste, designer mode, modéliste et costumier. Cela signifie qu’il crée des vêtements pour des marques (styliste, designer mode), il a la faculté de passer d’une esquisse à un vêtement 3D et il peut créer des costumes dans le monde du spectacle (costumier).

Il nous ensuite expliquer la naissance d’une création sous toutes ses étapes.
Dans un premier temps, il pose l’univers c’est-à-dire qu’il choisit les couleurs et le graphisme qui sera le fil conducteur de la création. Pour cela, il fait des recherches de photos et ensuite sélectionne les meilleurs qui reflèteront son thème.
Puis, il dessine sur une feuille les croquis de ses silhouettes.
Il les modélise de façon réelle en utilisant des tissus pour trouver le juste volume.
Quand le volume lui plaît, il réalise une fiche technique qui servira ensuite aux couturières avec les mesures, les références des couleurs et des tissus. Ce travail se fait sur informatique ce qui signifie que des notions informatiques sont à avoir.
Place à la couture dans de vrais tissus de manière définitive.
Ensuite, des mannequins essayent les vêtements et réalisent un shooting photo avec des photographes.
Et enfin, le défilé devant des professionnels a lieu.

Il nous a ensuite expliqué ses études.
Il possède un Bac Littéraire.
Il est ensuite allé dans une école de mise à niveau en arts appliqués, MANAA. Ce cursus dure seulement une année mais très intensive. Cela est très enrichissant car cela touche tous types d’art (architecture, peinture, sculpture…).
Après cela, il a pu entrer dans une école de mode, Mod’Art International. Il y a passé trois ans et a fait un défilé (voir étape au-dessus). Il a ensuite décidé de se spécialiser et de créer sa propre entreprise de façon fictive et donc de continuer un an de plus.
Ce qui équivaut à un Bac +4 donc à un Master.

De ces études à aujourd’hui, il a travaillé pour le cirque d’hiver à Paris, a créé des costumes pour un spectacle sur glace, pour des publicités et des films ; il a créé des ceintures homme et femme, des vêtements en cuir pour femmes, des bijoux hommes, des foulards, des parapluies, des maillots de bain…

Son style de vêtement qu’il crée est très coloré et est plus proche du costume que de quelque chose de commun. Ils ne sont pas forcément portables mais artistiques !

Le salaire d’un débutant s’élève à 1500 € mais un styliste en général n’a pas un salaire élevé. C’est un métier passion !

Puis, nous avons discuté du monde des mannequins et les conditions de vie qu’ils/elles devaient endurer. Même si notre gouvernement essaie de trouver des solutions à ces problèmes de société (anorexie, suicide, boulimie, overdose…) du travail reste à faire.

Il nous a aussi précisé qu’il n’avait pas forcément voyagé car la mode aujourd’hui se concentre entre Paris, Milan, New York et Londres.

Ayant terminé sur son univers, il nous a présenté le métier de son frère, Nicolas Roy.
Il est « Game and level designer » c’est-à-dire qu’il crée un jeu à partir d’une idée de départ (game) et crée aussi les différents niveaux (level).
Il doit donc après l’ordre de son supérieur créer la mécanique du jeu et décider de tout ce qui se passera et l’esthétique du jeu (couleur, forme, actions…). Il modélise des idées après un travail mathématique d’algorithmes. Ensuite, intervient les programmeurs et graphistes.

Puis, il nous a présenté les études de son frère. Il a eu un Bac Scientifique et est entré en Fac informatique. Il a intégré l’école Supinfogame pendant quatre ans.

En ce moment, il travaille sur un jeu en réalité virtuelle qui va sortir en mars prochain.

Anthony nous a aussi exposé les différentes sortes de jeux vidéo, les jeux mobiles, jeux consoles, jeux en réalité virtuelle, « serious game » (jeux éducatifs : en lien avec le ministère de l’Education ou pour une opération dans le domaine de la santé : en lien avec le ministère de la santé) et les simulateurs.

De plus, Nicolas a sorti son propre livre, un roman humoristique et de science-fiction.

Ces deux parcours montrent qu’avec de la ténacité et du travail, nous pouvons faire de notre passion un métier. Même s’il faut parfois faire des sacrifices aimer son métier est quelque chose d’important !

Cette intervention a été très enrichissante et je l’ai trouvée très vivante.
Sur le point orientation cela ne m’a pas forcément apporté quelque chose car le milieu dans lequel j’aimerais travailler est totalement différent.
Mais, de voir des anciens élèves de Sainte Hélène ayant réussi leurs études et trouvé leur voie professionnelle sont quelque chose de génial.
Sortir d’un petit village dans le Lot ne ferme donc aucune porte…