Enseignement catholique : Grande journée diocésaine

siteon0-091a7

arton2014-76cf3

table_ronde-d7672

journee_ec_lot62016

 lundi 15 février 2016, par Service communication

Bâtissons une école de fraternité et d’espérance !

Temps de fête, de partage et de réflexion : l’Enseignement Catholique du Lot a présenté son projet à l’attention des jeunes et des familles

Autour de Mgr Camiade, de Claude Bauquis, directeur diocésain et du père Bertrand Cormier, directeur adjoint pour le Lot, les structures nationales étaient également représentées
Pascal Balmand, Secrétaire Général de l’Enseignement Catholique,
Caroline Saliou, Présidente de l’APEL [1]

On notait également la présence de Guillaume Lecuivre, Directeur académique des services de l’Education nationale du Lot.

Après l’ouverture et l’accueil par Claude Bauquis, Mgr Laurent Camiade rappelait notamment que l’enseignement faisait partie de la vocation de l’Eglise.
Apprenons aux jeunes :

  • le sens du réel pour gérer leurs biens de façon responsable
  • le sens unitaire de la création et de l’humain pour entretenir notre maison commune
  • le sens de la fidélité pour équilibrer leur affectivité
  • le sens de l’accueil pour comprendre ceux qui ont une histoire et une culture différente
  • le sens du respect de la vie pour devenir artisans de paix
  • le sens de Dieu qui nous aime tous et nous appelle à la liberté par sa victoire sur le mal

Au travers de films témoignages, la parole était ensuite donnée aux enseignants, personnels, parents, élèves… : « Créer du lien, donner du temps pour s’exprimer, afficher sa joie de vivre », des phrases qui résonnent justes et qui reflètent les différences portées par l’Enseignement catholique dans sa démarche éducative.

« L’école de l’Eglise est ouverte à tous » lançait Pascal Balmand tout en rappelant ce qui avait été entendu dans les témoignages « une école différente », « faire autre chose pour répondre aux besoins exprimés », « une manière chrétienne de questionner le monde ».

C’est ensuite Caroline Saliou (la voix des parents) qui s’exprimait au nom des 900 000 familles regroupées au sein de l’APEL

Guillaume Lecuivre a rappelé les enjeux d’une école en pleine mutation tout en soulignant qu’il n’était nullement question de concurrence entre le secteur public et l’Enseignement Catholique. Il fallait au contraire accepter les différences comme ressources et lutter contre toutes formes d’inégalités.

Des chants forts appréciés

Un temps de recueillement et de prières (Mgr Camiade, p. Jean-Malo de Beaufort (St-Céré), p. David Reveillac (Limogne) était proposé avant la clôture de la matinée avec la participation du choeur d’enfants de l’institution Ste-Hélène (Gramat) conduit par Christophe des Longchamps

table ronde

Après le buffet (Fermes de Figeac) servi par les élèves du Lycée hôtelier St-Joseph (Villefranche de Rouergue), une table ronde réunissait les intervenants de la matinée rejoints par David Exposito, vice-président de la CCI du Lot, en charge du pôle formation. C’est autour des relations avec le monde de l’entreprise que les débats ont porté (qui doit faire un pas vers l’autre ?) et les difficultés pour les chefs d’entreprise de trouver rapidement des personnels qualifiés alors que plus 100 000 enfants sortaient chaque année du système éducatif sans qualification.

Des sourires pour éclairer cette journée.

L’après midi s’est achevée sur la promulgation du projet diocésain pour l’Enseignement catholique dans le Lot.
Rappelons que ce projet de portée nationale fait référence au statut voté par le Comité national de l’Enseignement catholique le 15 février 2013, et adopté par l’Assemblée plénière de la Conférence des évêques de France le 18 avril 2013.

journee_enseignement_catholique_lot_3-31555

journee_enseignement_catholique_lot_4-8782f

journee_enseignement_catholique_lot_2-68930

Ce contenu a été publié dans Actualités, Collège, Elémentaire, Maternelle, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.