Claudine Curtet : 38 ans à faire aimer la langue anglaise !

Publié le 28/12/2015 à 03:49, Mis à jour le 28/12/2015 à 07:42

claudine

Claudine Curtet vient de prendre sa retraite d’enseignante au collège Sainte Hélène à Gramat. Une belle carrière d’enseignante dont elle a bien voulu nous parler.

Comment vous est venue cette vocation ?

J’ai fait une licence d’anglais et à cette occasion j’ai passé un an en Angleterre dans les années 75-76. J’ai obtenu un diplôme d’interprète-traductrice en juin 1977. Mais j’avais toujours envie d’enseigner et j’ai commencé comme maîtresse d’internat à Latronquière.

Dans quelles conditions êtes-vous venue au collège Sainte Hélène ?

J’ai été contactée en septembre 77 par la directrice du collège pour occuper un poste de professeur d’anglais.

J’avais toujours la volonté d’enseigner. Avec le désir de rendre mes cours vivants. Je l’ai appliqué de la primaire à la troisième, avec une appréciation toute particulière pour les troisièmes, à un âge que j’aime bien où on peut rigoler mais avec maîtrise. Dès mes débuts j’ai souhaité mettre en place des voyages et cela a débuté dès 1980 et en 2004 sous forme d’échanges. J’ai occupé le poste de professeur principal en troisième pendant 20 ans et donc chargée de l’orientation.

Avez-vous des projets pour votre retraite ?

Je dirai d’abord que j’ai pleuré en partant. Aussi pour garder le contact avec l’enseignement j’ai accepté de continuer l’anglais en primaire comme intervenante extérieure. C’est ludique. Je compte bien me mettre au service des groupes d’adultes qui souhaitent raviver leur connaissance de l’anglais et entretenir des relations avec des anglais car c’est ce que j’aime, peut-être en mettant en place des voyages. Je souhaite apporter mon concours aux animations musicales de Gramat. Sans oublier mon passe-temps évident : la promenade à pied sur le Causse et ma passion pour la lecture. Mais aussi voir plus souvent mes filles Claire et Pauline qui sont toutes deux loin de Gramat, l’une en Normandie et l’autre à Munich. Mais je vais regretter le contact avec les ados.

Propos recueillis par notre correspondant L. Vayssié

Ce contenu a été publié dans Actualités, Collège, Elémentaire, Maternelle, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.