Article de presse

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Gramat (46) – Enseignement catholique

Au côté de Mgr Turini, Francis Teilhard et Claude Bauquis, directeur diocésain de l’enseignement catholique.

L’enseignement catholique du département du Lot était réuni mercredi 12 novembre à Gramat, autour de Mgr Norbert Turini, évêque de Cahors. Étaient représentés les établissements Jeanne d’Arc de Figeac, Saint-Étienne et Saint-Gabriel de Cahors, Notre-Dame d’Alvignac, Notre-Dame de Mayrinhac-lentour, Sainte-Thérèse de Lalbenque, Saint-Joseph de Limogne, Saint-Joseph de Puy-l’Évêque, Sainte-Anne de Saint-Céré et Sainte-Hélène de Gramat.
Francis Teilhard, animateur du Comité diocésain de l’enseignement catholique a rappelé la nomination de Mgr Turini comme évêque de Perpignan-Elne. «Une nouvelle page s’ouvre pour le diocèse et pour l’enseignement catholique. Vous vous êtes impliqués dans l’enseignement catholique du Lot et vous le prenez à cœur. Vous aimez les jeunes et vous êtes allés à la rencontre des établissements scolaires du Lot. Vous avez été confrontés comme nous à une baisse d’élèves. Avant chaque fermeture d’école ou de collège, vous avez toujours eu le souci de savoir si vraiment il n’y avait pas d’autre issue. Le pire pour vous a été la fermeture de Pern. Mais nous n’avons pas voulu baisser les bras après cet échec. Nous avons décidé d’ouvrir un collège à Lalbenque et ne pas rester sur cette spirale des fermetures. Vous avez de suite adhéré à ce projet. Ouvert, chaleureux, reconnu par tout le monde, Monseigneur, ce fut un plaisir de travailler à vos côtés pendant ces 10 années. Votre simplicité, votre amabilité et votre qualité d’évêque de terrain ont été autant de facteurs facilitants.» Mgr Turini s’est réjoui notamment de la création à Gramat d’une maîtrise d’enfants. «C’était mon rêve en arrivant dans le diocèse.»
La Dépêche du Midi

Gramat (46)

Des répétitions bien suivies deux fois par semaine.

Nous l’avions annoncé dans notre édition du 5 mai : une manécanterie d’enfants devait naître au sein de l’établissement Saint Hélène. Le projet s’est concrétisé dès la rentrée scolaire de septembre. Ils sont donc 25 élèves, de la classe de CE2 à celle de 5e, à s’être inscrits dans cette chorale qui a pris le nom : «Les Petits chanteurs de Sainte-Hélène-Rocamadour». Les mardis et les vendredis, comme ce 21 novembre, de 13 heures à 14 heures, ils répètent sous la direction de leur chef de chœur Christophe Des Longchamps. Celui-ci leur donne tous les conseils voulus pour pratiquer le chant en groupe : tenue du corps, placement de la voix. Avec des commentaires bien adaptés : «Il faut prendre beaucoup d’air, faire le plein d’essence, chercher le O comme un tuyau d’orgue.»

Sacré et profane

«Le programme suivi est au fil des événements. Comme des Noëls populaires», précise le chef de chœur. On devrait donc déjà les entendre lors du marché de Noël à Sainte-Hélène le 12 décembre. La messe des Rameaux à Gramat en 2015 et à la mi-juin une intervention à Rocamadour sont en préparation. Peut-être aussi des «concerts» très ouverts, par exemple sous la halle de Gramat au printemps. Si la partie spirituelle se fera en lien avec le centre d’art sacré de Rocamadour il est prévu de trouver un bon compromis entre le sacré et le profane. «Ils doivent savoir tout faire», souhaite Christophe. Le ténor lyrique Enguerrand de Hys viendra en janvier leur prodiguer des conseils. Ils auront bientôt une belle tenue bleu uni aux armes de Sainte-Hélène et de Rocamadour.

La Dépêche du Midi

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce contenu a été publié dans Actualités, Collège, Elémentaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.