20.03 Article de presse

Publié le 20/03/2018

Sainte-Hélène : cycle scolaire décloisonné pour voir l’évolution

Samedi 17 mars, l’ensemble scolaire Sainte-Hélène organisait ses portes ouvertes. L’école et le collège accueillaient les visiteurs selon plusieurs pôles. Une nouveauté dans cette présentation. Enseignants et élèves étaient là pour répondre aux questions. Comme ce collégien qui présentait en salle de technologie la mini-entreprise créée cette année à Saint Hélène. L’un des pôles les plus importants regroupait les enseignements en langues (espagnol, allemand et anglais), musique, art plastique, latin, français et histoire. La classe Ulis, forte de douze élèves, répond à «des besoins particuliers des élèves dans certaines matières». Sans oublier leur devise : «On a le droit de se tromper et de faire des erreurs». Ainsi on redonne confiance à l’enfant. L’association des parents d’élèves présentait son rôle dans la vie de l’école, «avec l’objectif d’améliorer la vie des élèves en aidant à la réalisation de voyages scolaires ou la mise à disposition de matériel éducatif».

En salle de l’Alzou, les enseignantes du primaire présentaient leurs différents projets dont les parcours individualisés des apprentissages en pédagogie institutionnelle (Pidapi). Un outil de personnalisation avec l’objectif de gérer l’hétérogénéité, d’encourager l’autonomie : «C’est un besoin ressenti par les élèves». Dès le CP c’est le lien entre le visuel et la manipulation qui est le fil conducteur : «Passer par la manipulation pour comprendre, enregistrer un chiffre et le mettre en application». Des activités en dehors du cycle normal sont aussi proposées tel que cet atelier de percussions corporelles, inspiré du toumback, qui a lieu deux fois par semaine.

La Dépêche du Midi

Ce contenu a été publié dans Actualités, apel, Collège, Elémentaire, Maternelle, ULIS école, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.