Fête du livre

Dimanche 12 juin 2016

Salle des Fêtes de Gramat

de 10h à 18h

entrée libre

60 auteurs régionaux

Une soixantaine d’auteurs est attendue, de styles et d’horizons divers qui feront découvrir leurs ouvrages aux visiteurs. Ils vivent dans la région et ses environs et nous présentent de larges palettes de création ; cette variété est une richesse que corrobore la citation : « chaque livre est unique comme chaque plume qui l’habite ». Nous vous les présentons brièvement avec les éléments en notre possession, afin de vous mettre l’eau à la bouche, et présageons futurs lecteurs, que nos hivers lotois, au coin du feu et nos étés à l’ombre des frondaisons, seront peuplés grâce à leurs livres, de voyages, rêves et aventures des plus diversifiés.

La reconduction cette année du Grand prix du Livre de la ville de Gramat, sous l’égide de la municipalité, récompensera deux auteurs.

Nous espérons que vous serez nombreux à nous rejoindre pour honorer le travail de la plume, soutenir le livre papier, et pour le plaisir des rencontres.

Sont inscrits à ce jour, sous réserve de leur présence effective sur la Fête du Livre :

Alain ADAM, vit à Salviac près de la Maison aux volets clos de ses poèmes. Il s’est voué aux alexandrins avec « Se nourrir de nuages, balades dans l’air du temps »...une savoureuse suite de billets d’humeur et autres élans du cœur. 2015 voit naître « Incognito, j’irai par les chemins », recueil bâti en 3D de l’être, toujours en synchronie avec l’air du temps. Rocamadour lui a inspiré un poème La nonne. Humour, introspection et amour des mots se côtoient dans ses vers, quelquefois remplis de jonchées d’ agapanthes ou encore d’étonnants kaléidoscopes. Ses « Nouvelles » en préparation, promettent des voyages aussi envoûtants que déroutants à ses futurs lecteurs…

Jean ALAMBRE, habité par les mots et la musique est un artiste multiple. Né sur la Butte Montmartre, il réside aujourd’hui en Corrèze, berceau de ses aïeux, d’où il puise l’inspiration. D’abord journaliste, il publie ensuite de la poésie pendant 20 ans puis des romans, dont « Jeanne d’Agnoux de Corrèze à Decazeville »... Il est aussi l’auteur et l’interprète de nombreuses chansons engagées, 2013 à Paris, concert pour « Chanson Française en Sorbonne ».

Edgard AUBER, après des études en histoire à l’université Paris VII et Toulouse Le Mirail ( mémoire de maîtrise sur la population de Loubressac de 1793 à 1895), s’est intéressé à l’histoire politique du Lot au XIXè siècle avec « Les débuts de la IIè République dans trois cantons du Lot : Bretenoux, Gramat, Saint-Céré, Pierre Lafon, un républicain natif de Gramat, Une insurrection à Saint-Céré au moment du coup d’Etat de décembre 1851 ».

 Jean Claude BACHELERIE né à Tulle, a exercé en Corrèze, ce Maître d’oeuvre est aujourd’hui un romancier régional : « Un voyage jusqu’au bout de la vie » et « Le hameau corrézien de mon enfance. Mon cœur raconte… » il présente la vie comme un « voyage initiatique, dont il faut savoir goûter chaque étape »… car, « faite de petits bonheurs à apprécier en tous temps. »

Yvonne BARRAT vit à Thégra. Elle a écrit lors d’une période d’hospitalisation, «L’Exode d’une petite fille », le récit d’une enfance vécue lors de l’exode à Orléans. « Vovonne, une petite file très sensible, traverse les nombreuses épreuves de sa vie, sans jamais baisser les bras et avec une force de caractère étonnante. » Son livre en est le témoignage. Résiliente, elle surmontera ses peines et tourments pour en extraire une « recette de l’amour et du bonheur », qu’elle partage avec ses lecteurs.

Ray KELLY l’accompagne ; ce citoyen américain vit en France, dont il est tombé amoureux, depuis presque 60 ans. Il a pris la plume à 73 ans pour écrire « Un jour tu seras grand », inspiré de sa vie mouvementée, notamment de pilote, voyageur…Son roman, « La limousine », raconte une histoire authentique, résultat de témoignages, interviews, des habitants du monde rural du plateau de Millevaches en Corrèze. Enfin, « La Lozère pauvre mais belle » l’a attiré, elle qu’il décrit comme étant « un pays dont les reliefs sont taillés en coupe de sabre ». Il a relaté ses aspects pittoresques et imprévus.

Colette BERTHES, née en Quercy, grande voyageuse, a étudié les Langues Orientales et se consacre à la paix au Moyen Orient : travail auprès de réfugiés politiques, militantisme associatif, lutte pour la justice et contre la peine de mort aux États Unis, « La machine à tuer ». Comme elle, « Les amants de Borde Rouge » voyagent, entre le Lot et l’Algérie. Elle affectionne la région de son enfance « La mémoire des chemins »,et « Le guide secret de Toulouse et de ses environs ».

Jacques BIENVENU dans son association Enfance et chansons sensibilise les enfants à l’art et à l’imaginaire par des ateliers artistiques et théâtraux. Des livres-disques : « Panique au pays vert », (Auvergne), et « Le magicien des mots », histoire d’un enfant qui fait un rêve, un rêve en bleu : celui de devenir comme son ami Magicien, le maître des Mots

Colette BROGNIART est née à Cahors. Elle a publié des romans, dont « Pas de deux », écriture à deux mains parlant de voyage et d’amitié, des recueils de poèmes, des nouvelles, souvent sous forme de « Livres d’artiste » Art Bouge Éditions, des essais, dont « Vienne le temps », sur « l’univers poétique de Léo Ferré » ; elle est aujourd’hui reconnue comme une des meilleures spécialiste du grand chanteur-interprète qui a longtemps vécu dans le Lot. « Tu écris comme une alouette, pleine de tête et de sourire », notait Léo Ferré, qui, le premier, lui reconnaît « talent et vertu littéraire ».

CAHORS NON VIOLENCE, devenu officiellement antenne du Centre de ressources sur la non violence de Midi Pyrénées, domiciliée à la Maison des Jeunes et de la Culture de Cahors, présente des outils, ateliers, livres et Jeux coopératifs, animés par des membres du Centre de ressources. Des Activités-Clubs sont menées également par CNV pour optimiser la communication relationnelle.

Pierre CAPELLE, guérisseur à Cahus, dans le Lot, est aussi arbologue, propose des mises-à-l’arbre: un contact subtil entre arbre et humain, une expérience enrichissante et bienfaisante. Michel Boccara, anthropologue, chercheur au CNRS, suit son activité depuis plusieurs années, et ils ont co-écrit un essai sur le sujet, « Voyage entre ciel et terre… Sociomythologies de l’arbre, l’ethnologue et le chaman » , une étude vivante, nourrie de témoignages de la « relation fusionnelle avec les arbres, renouant avec les racines ancestrales de nos traditions. »

Graziella CAPRARO, invitation au voyage grâce à ses dons de la photographe et d’auteur, issus d’un coup de baguette magique des fées au-dessus de son berceau, nous dit-elle, et cela se vérifie dans l’agencement esthétique de ses œuvres qui ouvrent à des horizons poétiques. Ses livres mettent en scène un bestiaire richement illustré : « Les animaux en poésie, L’envol, Le voyage de Renard, Tancri le dragon, Patte de velours, Le voyage de Petit Loup », dont émanent plaisir de la création et imagination. L’auteur nous engage aussi à : « La découverte du Lot » à une « Promenade » dans la nature, de l’aube au crépuscule, enfin, « Coup de coeur » et « Les berges du Célé », autant de regards sur des paysages « parfois insolites, toujours captivants » dont le Lot a le secret.

Reine CARCENAC, née à Rodez, diplômée en Psychologie et en Sciences et Techniques de l’Audiovisuel. Enseignante détachée au ministère des Affaires étrangères, a créé l’École française de Colombo au Sri-Lanka. Ses écrits : 1 thriller, « Les ongles de Vénus », 1 récit, « Labyrinthe, récit d’une jeunesse chaotique », 1 roman, « De l’autre côté de l’ombre », 2 recueils de nouvelles, « Week-ends mortels aux Jacobins » et « Comme la plume au vent ».

Yves CARCENAC, né à Rodez, a exercé des fonctions au sein des ministères sociaux. Passionné d’Histoire, avec 3 biographies de républicains du XIX° siècle, « Le Lascar de Montmartre – Ferdinand Janssoulé – Un franc-tireur de la Commune-Henri Carcenac – Un maire de Rodez tourné vers l’avenirLouis Oustry – Du proscrit de l’Empire au préfet de la République ».Un roman historique, « Les tilleuls du Champ-de-Mars ». Des nouvelles : « De longs moments de solitude », « On ne vit qu’une fois », « Mirages dangereux », « Vie et mort d’un vieux couple ».

Reine et Yves, écrivent aussi à quatre mains des « polars loufoques » : « Curée chez les curistes ».

Maurice CASTELNAU, cavalier de concours…équitation classique, nous fait bénéficier de 50 ans de vie consacrée au cheval en nous mettant en selle d’une façon gaie et joyeuse, avec « Brioso. Procédés équestres et cabrioles ». Récit caracolant … pour transmettre une passion, celle de la plus noble conquête de cet auteur.

Josette COLDEFY dont les recueils parlent du pays, « Quercy, reflets et poésie », « Causses rimes et émotions », « Vers dit chante l’écrit » et « Balades sur le Causse de village en village », tout au long de ses promenades enchanteresses, nous emmène à travers ses vers, du côté de Labastide Murat…et ouvre aux univers poétiques.

Julie et Gérard CONTON, depuis Cordes sur Ciel, nous entraînent par leurs ouvrages, dans les « Mémoires du monde », parfois avec Toulouse Lautrec dans les labyrinthes du temps, « Le zodiaque de Cordes sur Ciel, clés symboliques d’une bastide cathare du XIIIè S », « L’Architecture des Mémoires », livres issus de recherches inspirées, de savoirs non dépourvus de charme, de mystère. Sont parus également « Les runes, écriture sacrée, L’Ogham celtique ou le symbolisme des arbres ».

Michel COSEM, vit dans le Segala lotois, cet auteur de nombreux romans pour adultes et la jeunesse, livres de contes et poèmes. Fondateur de la revue Encres vives, poète, a reçu de nombreuses distinctions littéraires. Imaginaire, Merveilleux, Nature sont présents dans ses œuvres. Ce romancier « grand Sud », nous fait voyager dans l’espace et le temps, J »ustine et les loups » en Aubrac, « Le Bois des Demoiselles » en Ariège, « L’Aigle de la frontière et Les soleils de la tourmente », dans les Pyrénées. Sur le causse de Gramat, il fait parler « Le berger des pierres », légendes, événements historiques : maquisards…Il salue l’âge d’or de l’Occitanie avec « Les vies multiples du troubadour Peire Vidal ».

Annie BRIET sa compagne, professeur de lettres, partage sa passion, avec notamment, « Zemara la serpentine », « Dans le cercle des saisons », « Bruire comme l’arbre et Pierres de patience » (Encres Vives) et bien sûr, ses « Désirs de Lot » ; enfin, elle salue poétiquement « Un paradis de pierre » lotois.

Rolande COURBIER, née à Cannes, lotoise de cœur depuis 16 ans, est un auteur autoédité, avec une autobiographie fantaisiste « Amours, délices et orgues », « Le bocal de Rosée » poésies, et « Ecologie de la pensée poétique » ; animatrice des Ateliers d’expression de La Grange aux Chimères depuis 2007, écrit avec plaisir dans l’Atelier Zazipur ; présidente des éditions associatives lotoises Synchronies, pour encourager l’émergence de l’expression libre, la rendre légitime et constructive, source de bien-être pour chacun. Passeur de savoir, elle met dans les mots les saveurs de la vie et vous emmène dans les mondes imaginaires, dans le partage passionné des belles lettres.

Jacques COUSTALS, vient de Pamiers et présente un guide « intime et gourmand » genèse d’une passion pour la respirante ville de Barcelone « Je vous écris de Barcelone ». « La pancarte », récit d’une action menée pour faire annuler un arrêté municipal illégal et discriminatoire à l’encontre des Gens du voyage est parrainé par le Groupement pour les droits des minorités.

Il a fait aussi paraître un conte pour enfants, « Zino, le petit cheval et la fleur ».

Elaine DE LIANCOURT, biographie onirique, retranscrite en partie : « Moi, elaine, je suis née en l’Ile d’Avallon, à cette époque lointaine où elle ne s’était pas encore réfugiée dans les brouillards éthériques et ce, à l’issue d’une fête de Belthane. J’y ai vécu un long temps – au pays des fées notamment – dans le pays fabuleux de l’Imaginair, puis dans diverses parties de cette île enchanteresse. […] De Morgane j’ai appris à laisser ici, ou là, mon corps physique, à modeler dans ma matière éthérique d’autres « elaine », d’où mon ubiquité. […] Cachée derrière un Ange sculpté dans du marbre rose, j’ai entendu qu’un complot se préparait contre… chut ! Je ne dirai plus rien ! »

Louis DE VERDAL, né à Sousceyrac, se présente : « Chercheur, Marginal, Solitaire, Poète, Sculpteur, Peintre, Bûcheron, Peut-être rien de tout ça ! » Nous le savons magicien, qui, à partir de souches ou vieux objets du quotidien, propose des créations insolites et attachantes. Il a aussi croqué des « Carnets de voyage » décalés sur Saint-Céré et Rocamadour. Le carnet n°6, « Sur les pas de Jean Lurçat » fait l’objet d’une souscription portée par l’asso. « La clef des arts aux champs ».

Jakie DURRIEU MALET, successivement poète, conteuse, romancière, pour qui écrire est dans le mouvement et la respiration de la vie, nous entraîne…vers « Le Sortilège du Marais », « La Palombière », « La Maison de la plage », ou encore « A l’ombre des bruyères ».

André MALET est né à Compolibat, Aveyron ; il a dirigé une Maison Familiale dans l’enseignement agricole et a poursuivi par la suite sa carrière, dans le secteur social et la rééducation. Actuellement à la retraite, il partage ses loisirs entre le Cantal et la Corrèze. Son séjour en Algérie lui a donné l’envie de transcrire et de traduire certaines perceptions à travers l’histoire et les événements qui ont marqué ce pays. « Le sol de mes pères », « Le sentier de l’oubli ».

Pierre GILLET vit près de Teyssieu. Auteur d’essais philosophiques et écologiques. Il présente des ouvrages concernant les projets alternatifs en habitat rural, l’habitat léger, tel la yourte. Chercheur de vérités, érudit, il présente aussi un ouvrage de poids, « Islam, mieux vaut être au Coran ». L’artiste qu’il est compose également et les photographie, d’étonnantes créations de pierres en équilibre.

Bernhard GRAY-CAVALIE, est l’auteur de « L’enfer me ment », un témoignage résilient sur l’univers carcéral. Cet ouvrage, sincère et fort, a été préfacé par Marie de Hennezel, elle-même écrivain, et psychologue clinicienne, qui y salue un certain courage ! Auteur, compositeur, interprète, il anime également des soirées musicales.

Yves GREGORI est issu du pays catalan, décorateur, peintre, traducteur, selon les périodes de sa vie, enfin diariste, dans son Journal, « Ferrocarril Blues, de Bagnac sur Célé à Figeac » paru aux éditions associatives lotoises Synchronies Familles Rurales, il devient un passeur de mémoire en hommage aux travailleurs du rail. Résilient auteur engagé, qui, suite aux conditions mêmes de cette mésaventure, s’est implanté dans le Lot, où il y prépare, toujours avec cœur, son second livre.

Élyane HOUCKE, de Loubressac, membre de la Société des poètes français, a écrit des contes, poésies, pour petits et grands ; deux témoignages de vie : « De l’aube au crépuscule », « La Magie d’un Destin »; de petits contes charmants pour enfants de 3 à 6 ans, animés par Pilou , « Pilou raconte », « Pilou chez le docteur », « Pilou en vacances », « Pilou et l’avion », « Pilou et Amédée l’écureuil ». 2013,verra la parution de pensées profondes et poétiques « Surpasser les vagues ».

Jean Loup IZAMBERT, journaliste d’investigation indépendant, a consacré ses quarante années de journalisme à enquêter sur les secteurs économique, financier et politique. Son indépendance, son engagement et sa rigueur, lui ont  permis de produire plusieurs ouvrages essentiels sur les cercles de pouvoir et réseaux financiers internationaux. « Le krach des 40 banques », « Pourquoi la crise, et une thèse brûlante « 56-Tome 1.L’État français complice de groupes criminels » (IS Edition)

Mathieu JACQUESSON de son nom de plume Léon Jack Stone présente son premier ouvrage à tendance autobiographique. Son livre, « Un homme, évidemment différent de vous. Mais paradoxalement proche » a pu paraître grâce à une campagne de crowdfunding, financement participatif. Un jeune talent de vers-libriste original qui aborde les domaines de la rêverie et philosophe dans un souci de partage des pensées.

Claude JANVIER, écrit depuis 10 ans dans des médias participatifs, des billets d’humeur avec une pointe d’humour, sur des sujets tels que la politique, l’économie, l’environnement, les phénomènes de société…, il se présente dans l’Avant-propos de son livre « Coup de gueule d’un jour, coup de gueule toujours ». L’auteur s’explique: « À l’image de l’Ours mal léché, j’aime réagir et pousser des coups de gueule. Beaucoup de gens râlent, mais ne l’expriment pas…Sans contre-pouvoir réel, la démocratie se délite… Toutes les dictatures passées ou présentes existent ou ont existé uniquement grâce au silence approbateur de la majorité. »

Gilles LADES né à Figeac, professeur de Lettres jusqu’en 2011, fait partie des comités de rédaction des revues Encres Vives et Friches. Prix Antonin Artaud 1994. Auteur de nombreux ouvrages de poésie. Parmi les plus récents : « Témoins de Fortune » (L’Arrière-pays, 2010), « Une source au bout des pas » (La Porte, 2014), « Chemins croisés » (La Porte, 2015), « Village à l’embrasure » (Encres Vives, 2015). En prose, récits et études de paysages, « Quercy de ciel, de roche et d’eau », (Tertium, 2015). Sans oublier, « Rocamadour, le sanctuaire et le gouffre ».

Christine LAFLORENCIE, agent des transmissions en Préfecture, avec Vanessa RIGAULT,d’Aurillac, Assistante de vie sociale de profession est l’auteur d’un recueil de poésies intitulé « Bleu Cerise », elles présentent un recueil de poésies fraîchement paru en co-écriture. « Mots d’elles » issu d’un Cercle de poétesses, que leur éditeur, Jean-Louis Mauré, accompagne dans leur décision commune de « casser les codes et tenter l’originalité »…, désordre ? fantaisie ? en disposant les poèmes selon le « vent de son inspiration, comme s’il avait transporté mille pétales et les avait déposés au gré du hasard. »

Catherine LAMIC est de Martel. L’auteur a recueilli des témoignages durant quatre ans, car elle avait envie « d’écouter la parole de vieux paysans », elle les rassemble dans : « Paroles paysannes du Haut-Quercy – Le pays où pousse la pierre ». « Treize témoins qui ont fait de l’agriculture leur métier, passionnés, nés dans l’entre-deux-guerres, ils racontent comment ils sont passés, de la semi autarcie parentale rythmée par le cycle des saisons, à l’agriculture moderne. Ces éleveurs, fruiticulteurs, meunier, fromager, viticulteur, maraîcher, prêtre, retracent l’histoire des productions emblématiques du Lot avec des mots nourris du parler occitan. L’auteur a su s’adapter à la psychologie des témoins afin de laisser toute liberté de paroles à cette mémoire du Haut Quercy qu’elle aime tant. »-« Contes de ma Terre » dernier livre

Gisèle LARAILLET conteuse illustratrice d’Arpajon sur Cère dans le Cantal, met en images des contes traditionnels ou qu’elle a inventés, pour petits et grands, les intègre dans un montage vidéo et les présente dans des spectacles. « Les contes à Nounette » se déclinent en DVD et livres illustrés. Ce sont des histoires animalières, «Pas taché ou taché ? , « Salers contre Aubrac…». Leurs récits font voyager chez les Amérindiens, en Russie, Asie, Irlande, Grèce Antique, et même dans la Chine ancienne : « Le long d’un fil de soie.» Anglophone, a des contes-supports à l’apprentissage de l’anglais.

Lionel LEFEVRE se révèle : « Anicet » est le personnage qui me souffle les mots qui accompagnent mes dessins depuis une dizaine d’années.Cette petite bouille ronde estime qu’il n’est pas sans conséquence de laisser venir les théoriciens des névroses picorer dans nos assiettes , nos petits restes de libertés…Auteur/illustrateur, plasticien je vis et travaille sur le causse de St Cirq Lapopie. Parutions : « Pour de vrai, pour de bon », « Le cerfeuil sera cerise », « L’impossible désir d’être moi », « L’amour est urgent ».

Abdelhamid MACHAKO, médecin retraité d’origine libanaise vit à Tulle. Il est peintre. Pétri de 2 langues et plusieurs cultures, il a écrit en arabe durant son adolescence et en français depuis ses études de médecine à Toulouse. Son ouvrage, « L’amour est tout un poème » dévoile-t-il son jardin secret ? il y confie : « il n’y a pas plus beau que les mots », l’écriture accompagne mon existence.

Monique MAHENC, sillonne routes, chemins et sentiers de promenades en Quercy lotois, pour retrouver parfois jusque dans les endroits les plus mystérieux, ces pierres magiques que sont les dolmens et menhirs. « Promenade mégalithique en Quercy » et son tome II, même titre et ajout de : « Les laies », sont assurément de Beaus Livres illustrés des photographies réalisées par l’auteur. L’inventaire en a déjà été fait par le préhistorien réputé Jean Clottes, le Lot bat la Bretagne sur le terrain des mégalithes. Le mystère est au rendez-vous. L’auteur nous guide à la découverte d’anciens sites énergétiquement puissants,et par le sentier du « sixième sens », nous permet de déceler les qualités bénéfiques des pierres sur les gens.

Denis MARCHISELLA, né à Marseille de père italien, passe sa jeunesse en plein quartier “ rital ” avant d’explorer la cité phocéenne avec la sensibilité d’un adolescent. Il y rencontre « Il zio »... un oncle particulier auquel il s’attache. Après 1968, ses activités militantes le conduisent à s’exprimer dans des revues syndicales et mutualistes. Dix ans plus tard, il publie régulièrement ses points de vue dans un quotidien régional. En 1986, il décide de donner à sa vie une saveur plus épicée et  s’installe sous les tropiques en Guadeloupe : « Nouvelles des îles », recueil de nouvelles caribéennes, à caractère érotique, va naître ; verront le jour également : « Coup d’état d’âme en Guyane », des chroniques personnelles et « Santa Maria de Guadeloupe » roman d’aventures.

Annie MAZET-RIVIERE vit à Teyssieu. Enseignante, au parcours très diversifié et riche en rencontres humaines, elle a créé L’écritoire Ségaline, où elle exerce ses talents de plume dans le rôle d’Écrivain Public et apporte son aide de professionnelle de la langue française : correction, réécriture, rédaction complète, saisie de documents… Elle est également correspondante à La Dépêche du Midi et en collaboration régulière au magazine Cère et Dordogne.

Daniel PASQUIER, vit à Lalbenque, à l’ermitage, lieu propice sans doute à l’écriture, puisqu’il a publié  : « Vivre d’amour et libid’eau fraîche » et « Nanagrammes », « Sur un air de dissidence », « Une grève au paradis », « Bonne année Wanda » et « VerboLutines » dans lesquels les femmes sont très présentes et mises à l’honneur en Chansèmes ou poémons selon qu’on les lit comme des poèmes ou qu’on les chante comme des chansons.

Alain PESCHEUX né à Mayenne, Psychoénergéticien-Biotique, Responsable du centre « ArmoVie Santé » en soins complémentaires et intégratifs, à Montauban. Conférencier-écrivain. Décodage biologique et harmonisation des mémoires cellulaires et des nœuds énergétiques par le déblocage des méridiens et du système nerveux. Analyse et recherche des causes à effet de la maladie. -Auteur de : « Sous une pluie de roses mes mains ici se posent» – « La mémoire des consciences Tome 1. -Le bOl de l’éVeil Tome 2 ». Présente une mini-conférence sur l’arthrose durant la Fête du Livre.

Jean-Pierre POISOT, né à Lyon, lotois d’adoption, vit à Comiac. Officier de la Marine marchande, il a navigué sur toutes les mers du monde puis, a fait une halte dans l’Industrie en tant qu’ingénieur dans la recherche médicale. A l’âge de 28 ans il écrit son premier roman « Assez de morts pour aujourd’hui », paru aux Éditions du Masque ; suivra un recueil de poèmes « A cœur ouvert », Prix Découverte. Dès la retraite, il se consacre pleinement à sa passion de toujours, alternant poésies : « Si je vous disais tout ? » et romans : « Mémoires d’Alex », « Un ami singulier », « Collines meurtrières », « Le dernier solitaire » et publie de nombreux livres pour enfants, en collaboration avec l’illustratrice Dominique Flament ; il devient de surcroît correspondant local d’un grand quotidien du sud-ouest et responsable de l’association « Histoire, culture et patrimoine » de Comiac.

Joël POLOMSKI, en 1983, se raconte : « avec ma compagne Domi, je quittais Reims pour arriver en vélo dans le Lot. Quelques années après, je publiais mon premier album » : « Autres Contes »,

Robert Martinot auteur de légendes locales orienta mon parcours BD. Naîtront ainsi « Le diable du pont Valentré », « La Fondation de Figeac », « Le diable du gouffre de Padirac », et « Le saut de la Mounine ». « L’hiver de l’éléphant » est un  récit avant tout inspiré par l’amour d’une terre et de son histoire, dont l’action se déroule dans le Quercy en 1918.

Christine PUEL, juriste et médiatrice familiale, « j’ai vécu et travaillé dix ans en Afrique. Je suis établie entre Toulouse et le Lot. Je participe à des ateliers d’écriture depuis 12 ans ». Les éditions Auzas sont une maison d’édition associative installée à Toulouse. Des Romans : « Le lézard regardait l’étoile ». « Sur le fleuve une calebasse », « Un dromadaire dans le cœur »…dévoilent la richesse des différences culturelles et la complexité des relations interculturelles. Des nouvelles se passant au Mali : « 29 histoires de peurs », « Chapeau bas », « Madame Diallo », ouvrage collectif.

Edmond PUYRAUD, Président co-Fondateur de l’association Ecojardin des Roches en 2005 présente son premier ouvrage, « Equilibre Naturel au Jardin » paru aux éditions associatives lotoises Synchronies Familles Rurales, une méthode destinée aux Jardiniers amateurs. Sa passion : la Terre-Mère, sur laquelle il se penche depuis longtemps et qu’il sait soigner et faire produire par des méthodes naturelles. Qui ne désirerait profiter de son expérience et de ses recettes ? Il anime des conférences dans l’esprit de l’agriculture écologique. Présent sur le Blog des Bourians, il y prodigue des conseils et offre en lecture, des extraits de son second livre en cours de finalisation.

Jeany RICHARD est native de Graulhet dans le Tarn, elle réside actuellement dans l’Aveyron. Après une activité professionnelle très active, elle peut enfin concrétiser son besoin d’écriture. Son roman d’aventure, « Des îles aux oiseaux multicolores », met en scène Julien, le mercenaire qui part au combat et « conduit ses missions en honneur pour sa patrie. » Ses états d’âme, son destin, ses espoirs de bonheur sont décrits, dans ce récit prenant. L’auteur nous présente également « Les monts de l’Aubrac, coup de coeur », est le récent premier prix littéraire au Salon de Fons.

Daniel ROQUES est enseignant spécialisé en français langue étrangère. Il a travaillé dans plusieurs pays d’Afrique et en Belgique dans une école européenne. Il vit à présent près de chez nous où il enseigne à des classes intégrant des enfants de familles itinérantes et de voyageurs. Il a publié « La peau du lion », un premier roman jeunesse. Ed. L’Harmattan. Primé au Salon du Livre de Figeac 16.

Ghislaine RUDENT corrézienne d’adoption, professeur des Écoles à la retraite, écrit des contes pour enfants de 4 à 11 ans, qui mettent en scène les animaux de son jardin. Elle leur prête des aventures, en y évoquant l’amitié, la solidarité, l’entraide… Ses petits héros ? futés, sympathiques, débrouillards, toujours prêts à l’action ! Une partie pédagogique en fin de livre, pour resserrer les liens parents-enfants, sans contraintes et toujours avec plaisir. « Contes de la forêt corrézienne »- « Le petit canard de Sédières-Bétula , le bouleau » – « Turlututu, le pinson ». Pour enfants de 5 à 8 ans- « Le petit hérisson qui voulait voir le Père Noël » – « Le petit arbre de Noël des oiseaux « – « Le poignard saxon ».

Pierre RUDENT, vit en Corrèze, professeur d’Histoire à la retraite, publie poèmes et comptines, parfois consacrés à L’Enfance, et qui abordent parfois des thèmes variés comme l’Amour, la Nature, la beauté des paysages mais aussi des sujets plus graves comme le doute , le Moi, l’Existence , la Vie, dans un style classique. Pour Petits …et grands  aussi !

« Hommage à l’enfance » et « Errance à la poésie » – Variantes poétiques I et II, Ed. du Ver Luisant.

Jean SALABERT, né à Lescure d’Albigeois, a écrit : « Nous les enfants d’après-guerre » qui renferme ses souvenirs. Ce professeur des écoles à la retraite a deux passions, la cuisine et la poésie. Fondateur d’un club de Cuisine verte Le Scalène, à Onet le château, il écrit « L’éloge de la gourmandise », ouvrage primé en 2011…, qui s’accompagne de « La cuisine de l’Oncle Jean ». Des recueils de poésie : « Mot pour mot » et « Femmes, fleurs du désert »...ainsi que « Volières sauvages », poèmes consacrés aux oiseaux de chez nous.

Maguy SALABERT, Enseignante retraitée propose un livre pédagogique pour apprentis cuisiniers de 5 ans et plus, c’est « Croquembouche », un lutin en fait, qui a prévu des fiches colorées, attractives et claires à cet usage, visant autonomie et santé ! Qui ne souhaiterait l’inspiration d’un petit génie domestique ? Les contes et leur univers merveilleux sont plein de saveurs, les connaisseurs apprécieront.

Jean SUEUR, est arrivé à tire d’ailes de Paris à Saint Bressou, avec deux livres-Jeunesse à vocation pédagogique, « Le pigeon rose de Marjorie » pour lequel ce créateur a flirté avec l’imaginaire et la réalité historique ; voyageur, le pigeon nous entraîne de Paris au Maroc (Prix du conte pour enfants) illustré des dessins de Joël Polomski, Hervé Pierre, et Armand Rey, et, « Le bolide de Rémi », que cet auteur qualifie de « conte-réalité » faisant appel à une documentation technique de tous les instants et capable de combler les rêves de tous les futurs cosmonautes.

Stéphane TERNOISE, un auteur indépendant et prolixe dont le catalogue dépasse la centaine de livres …, suit une même voie depuis 25 ans, celle de la Littérature. Six romans et 25 pièces de théâtre, certaines traduites en espagnol, italien, anglais, allemand. Un gros livre également, en français. En 2015, son livre « Les villages doivent disparaître » rencontre l’actualité, à Montcuq et devient une référence. Photographe « Figeac selon Ternoise ». Parolier , 100 textes de chansons….

Bernard THINSSELIN, né dans le Lot, révèle non sans humour que : « Durant sa vie professionnelle, il a été « balancier », il s’occupait des balances. A la retraite, l’écriture lui apporte un nouvel équilibre ». La passion de l’écriture est survenue chez lui par une sorte de « métamorphose », que son parcours professionnel dans la mécanique ne présageait pas. Outre ses romans, il a écrit des nouvelles : « Le jardin de Vic » ; « Le petit âne gris ». Déjà parus : « Nous ne vieillirons plus ensemble », « Louise ! Dame ou paysanne ? », « Antoine dans la ville natale de Champollion » ; son dernier livre est « Marie-moi ». Très dynamique, cet auteur voue au livre un véritable culte que son association Caussanil sert activement dans le Lot.

Annick TOMLINSON, née à Paris, a passé presque toute sa vie à l’étranger, a enseigné les langues vivantes. Illustratrice chevronnée, Beaux-arts de Brighton pour étudier l’illustration narrative , écrivain, enseignante, elle écrit et illustre des livres pour enfants. 2012, 1er prix de poésie Rouerg’Arte. Souvent, le texte de ses livres est en anglais, pour initier les petits à quelques mots et les histoires parlent d’amitié, de différence, de solitude, mais se terminent toujours bien. « A Magic Plant » destiné aux petits enfants de langue anglaise mais aussi aux débutants, est « l’histoire d’un petit lapin qui pour avoir mangé trop de carottes se retrouve avec le poil qui frise. Honteux de son apparence il se cache et cherche une solution pour redevenir comme avant ».

Yves VERNHES vit aujourd’hui ses passions : L’écriture, « Cela m’apporte de la décontraction », la Photographie, et dynamise sa retraite par des voyages autour du monde, dont il tire une riche matière en produisant 10 livres, reconstitution d’événements, biographies, témoignages. « Le temps des surnoms « : dans cette vie qui s’enfuit, il faut bien revivre les saisons. « Le rebelle insaisissable » : sa conviction de pacifiste le tenaillait. Inspiré par l’aventure, il s’éloignait. Des lendemains inoubliables l’attendaient. « Les femmes et les raisons de leurs combats « : depuis plus de 3 siècles, les femmes luttent pour acquérir l’égalité avec les hommes. En France, la parité est en partie atteinte ou conquise, mais ailleurs ? « Autour de nous « : un portrait de notre quotidien à l’écoute des gens autour de  nous, et au partage de leurs réflexions sur la vie et de leurs expériences. A découvrir aussi : « Les raisons du silence », « Bérénice et Clodio », « Si l’Alzou m’était conté », « Quand fleurissent les genêts », « Perrine », « Outrenoir ».

Patrick VERDURE  àprès Sciences Po et une Maîtrise de sociologie, Patrick Verdure mène une vie de manager en entreprise et de consultant. Il partage son temps entre le Lot et Paris et se consacre à l’écriture de romans d’action sur fond d’Histoire. Il a publié à ce jour  » Le planqué «  et

 » L’atoll de Zanga Wi », son tout dernier roman…

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, Collège, Elémentaire, Maternelle, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.