07.06 Article de presse

Le petit-fils d’un témoin du 8 juin 44 lit l’appel des morts


Devant la stèle commémorative.
Publié le 06/06/2019 à 09:03

La célébration du 75e anniversaire de la tragédie de Donadieu-Gabaudet, lieu où, le 8 juin 1944, la division Das Reich a commis des atrocités dans ce hameau, s’est déroulée ce dimanche 2 juin en présence d’une assistance un peu moins nombreuse que les années précédentes. Après l’office religieux célébré par l’aumônier militaire de la gendarmerie Michel Cambon et animé par la chorale Le Chœur du Causse de Gramat dirigée par Charles Imguimbert, les participants, autour de Jérôme Philipini, préfet, Aurélien Pradié, député, Angèle Préville et Jean-Claude Requier, sénateurs, colonel Dalier, commandant le CNICG, lieutenant-colonel Pierrard, délégué militaire départemental, Caroline Mey-Fau, Catherine Prunet, Maxime Verdier, conseillers départementaux, les maires de Figeac, Gramat, Issendolus, Durbans, Reilhac, des représentants de la gendarmerie, des sapeurs pompiers et des associations patriotiques, se sont réunis ensuite autour de la stèle érigée en mémoire des victimes. Après le discours du préfet et les dépôts de gerbes, le jeune Nathan Viguié, petit fils de Marius Viguié, le dernier témoin vivant de l’arrivée des Allemands à Donadieu, a lu l’appel des morts (vingt-deux volontaires FFI, trois inconnus, quatre civils). La cérémonie s’est poursuivie par la minute de silence et les interprétations de la Marseillaise et du Chant des partisans par la chorale. Les remerciements des autorités aux 25 porte-drapeaux présents ont clôturé cette commémoration placée sous le signe du souvenir. La Depeche.fr

Ce contenu a été publié dans Actualités, Collège, Elémentaire, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.